Marta Caradec

Marta Caradec: aller simple
Marta Caradec: aller simple

Le journal de Daniel Flohr est, à mes yeux, le carnet de voyage d’un soldat qui part pour un pays étranger participer à son indépendance. Il décrit les paysages et les peuples qu’il croise sur son périple. Etudiante, j’ai ramené des carnets

de voyages, plus tard, depuis ma table, j’ai peint sur des cartes des signes abstraits, puis des motifs décoratifs sur des cartes historiques. Aujourd’hui quand en Europe on parle de voyage et de guerre et même d’indépendance, ce sont les syriens qui viennent en premier lieu à l’esprit. Trois volontaires m’ont compté leur périple de Syrie vers l’Allemagne en 2015. La frise est le récit géographique de leur périple, des portions à pied, en bus, en avion, en bateau. Le paysage joint est une image du fleuve Oronte, le seul au monde qui prenne sa source au sud ( au Liban), pour se jetter au nord en Méditerranée.

Marta Caradec: aller simple